| Accueil |

20/11/2017

Un Plus Bio récompense 5 cantines bio et rebelles

Victoire-des-Cantines-Rebelles2017Organisée par Un Plus Bio, la seconde édition des Victoires des cantines rebelles, dont le palmarès a été dévoilé le 15 novembre  à la Mairie de Paris, met 5 cantines scolaires à l’honneur. Une façon, pour le réseau national, de récompenser les acteurs et les structures qui mènent des projets exemplaires en termes de restauration collective sur leur territoire.

Catégorie  « associations/collectifs de parents  »  :

 La Cantine du village à Saint-Lô (50) :

Le collectif La Cantine du Village a créé, à la rentrée 2017, une cantine privée, bio et éco-responsable. Elle apporte une solution de restauration immédiate aux enfants de maternelle et de primaire dont les parents ne sont pas satisfaits de la restauration scolaire classique. Elle espère, à terme, instaurer un dialogue avec les élus et faire bouger les lignes dans les écoles de l’intercommunalité.

 Catégorie « cuisiniers »  :

 Hugo Dereymez  à Nogaro (32 ) : 200 repas servis par jour, 43 % de bio, coût matière : 2,13 €.

Doté d’une cuisine autonome et de matériels adaptés, Hugo Dereymez élabore des recettes 100 % maison à partir de produits bruts et frais. Les repas sont composés à 43 % de bio et à 27 % de local, malgré la rareté de l’offre régionale. Les enfants se voient expliquer les produits servis. Ils sont associés à l’effort de réduction du gaspillage et contribuent au tri des déchets.

Catégorie  « collectivités servant de moins de 1000  repas/jour » :

Ville de Briançon (05) , 630 repas servis par jour, 40 % de bio, coût matière : 2,26 €.

« Faire aussi bien à la cantine qu’à la maison », résume l’élue à la restauration collective Fanny Bovetto. Avec 630 repas fabriqués par jour, la cuisine centrale de Briançon (05) travaille 40 % de produits bio. Un travail de sourcing des producteurs a été engagé et a conduit à réviser les marchés publics pour augmenter la part du local dans les assiettes. La démarche portée par la commune est globale : réduction du gaspillage, pédagogie, formation des équipes. La cuisine est labellisée Ecocert « En Cuisine » niveau 2 en 2017 .

Catégorie « collectivités servant entre 1 000 et 5 000 repas/jour » :

Ville de Millau (12), 1 200 repas servis par jour, 17 % de bio, coût matière : 1,8 €.

La commune, qui sert 1 200 repas / jour, avec 17 % de bio, 15 % de local dans les assiettes, a réorganisé et formé son équipe de cuisine. Pour valoriser les circuits courts et le travail en insertion, les marchés publics ont été révisés et un travail de soutien aux producteurs est réalisé pour leur donner, à tous, la même chance. La sensibilisation des enfants sur le contenu des assiettes permet de réduire la quantité de déchets.

Catégorie « collectivités servant plus de 5 000 repas/jour » :

Ville de Nîmes (30), 7 500 repas servis par jour, 30 % de bio, coût matière ; 2,07 €.

En gestion déléguée, avec une cuisine centrale et 54 cuisines satellites, la ville de Nîmes (30), sert 7 500 repas par jour (30 % de bio et 20 % de local). Équipée d’une légumerie, la cuisine centrale travaille une majorité de produits frais et de saison. Pour augmenter la part du local, la ville et la société délégataire se sont engagées auprès des producteurs sur des quantités d’achat.

Sur le sujet :

Bio à la cantine : un manifeste met les pieds dans le plat, le 05/11/2015.

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex