57 articles publiés dans la catégorie "Grossistes"

12/09/2017

Brake étudie la livraison par triporteur de ses clients situés dans le centre de Bordeaux

DSCF8463-1La mairie de Bordeaux (33) a donné son accord. Reste à mettre en place les tournées et à trouver un espace de garage et de rechargement en centre ville. Après un test positif mené à Sarlat, Brake planche sur la livraison par triporteur électrique de ses clients situés dans le centre-ville de la préfecture girondine. Le vélo à assistance électrique, proposé par Petit Forestier, est équipé d’une caisse réfrigérée d’une capacité de 250 kg de charge utile. Il permet de se déplacer à 15 km/h (autonomie 7 à 9 heures ) dans les rues étroites et s'affranchit, par sa petite taille, des problèmes de stationnement en centre-ville.

(suite…)

10/07/2017

Transgourmet met en ligne son livret Développement durable 2017

Transgourmet livret DDDans un document de 40 pages, Transgourmet France présente sa démarche responsable mise en œuvre au travers d'objectifs pluriannuels, fixés sur la période 2014- 2020. Celle-ci s'articule autour de 3 axes majeurs :
– contribuer à une alimentation durable, en proposant des produits et services sûrs et responsables ;
– agir sur les process, matériels et infrastructures pour limiter l’impact environnemental ;
– développer la sécurité et le bien-être des collaborateurs, via  la formation, et positivement sur la société, avec un engagement fort contre le gaspillage alimentaire.

 

Le grossiste  présente ses ambitions chiffrées :

 

(suite…)

22/05/2017

Un premier camion au bioGNV pour Transgourmet

3441c2c2-e15f-4bda-9d42-f7b272d38ec4Le site Transgourmet à Castelnau d’Estretefonds (31) dispose d'un  nouveau camion roulant au bioGNV équipé d’un groupe froid électrique. Issu de la méthanisation des déchets organiques, le bioGNV (Gaz Naturel Véhicules) permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre ainsi que les polluants atmosphériques ayant un impact sur la santé. Le véhicule  bénéficie par ailleurs d’un revêtement spécifique et adapté, pour le plancher de la caisse et le hayon, permettant d’abaisser les émissions sonores à moins de 60 dBA. « Plus maniable, plus silencieux, n’émettant aucune odeur, ni fumée, le confort du chauffeur se trouve considérablement amélioré » souligne l'enseigne qui annonce étudier « un nouveau projet ambitieux d’économie circulaire dont le principe serait de méthaniser les biodéchets issus des entrepôts Transgourmet, et d’utiliser le bioGNV ainsi fabriqué comme carburant pour ses camions ».
 
Dans les prochains mois, le grossiste va tester des camions fonctionnant au Biodiesel 100% (B100) et des véhicules hybrides dans l'objectif de moderniser et renouveler la flotte de camions en l'adaptant au mieux au périmètre de livraison (urbain, périurbain, rural).

 

(suite…)

05/04/2017

L’économie circulaire et la collecte des emballages à usage unique au sommaire du Livre blanc de la FNB

Vignette_film_recuperation_du_verre_perduLa FNB  (Fédération Nationale des Boissons) réunit les 25 propositions des distributeurs-grossistes en boissons dans un Livre blanc destiné au futur occupant du palais présidentiel. 5 axes (1) sont privilégiés dont la problématique de la collecte des déchets de boisson. La FNB insiste sur la nécessité de « recycler plus largement les déchets en favorisant l’économie circulaire et l’obligation de  collecter les emballages  à usage unique ainsi qu’en incitant les collectivités locales à  repenser leur modèle de collecte ».

 

Les boissons commercialisés au sein des établissements de la CHD sont conditionnés soit dans des emballages consignés, comme le verre et les fûts métalliques, soit des emballages à usage unique, dits «perdus». Ce sont les contenants en verre, en PET, le carton et les boîtes en acier. Selon les chiffres de la FNB, 750 millions de bouteilles en verre à usage unique sont servies, par an,  dans les  établissements CHR, ce qui représente près de 80 % de la totalité des formats d’emballages « perdus » en  tonnage. Pour les récupérer, des distributeurs-grossistes ont mis en place une collecte en optimisant la logistique retour. « En 2015, 980 tonnes de  verre « perdu »  ont  ainsi  été  collectées par plus de 50 distributeurs-grossistes  en   boissons » précise la FNB.  Ils recourent également aux bouteilles en verre consignées «re-remplissables» et «réutilisées au minimum entre 15 à 50 fois».

 

 

(suite…)

13/02/2017

Metro finalise une offre avec la société Economie d’Energie pour réduire la facture énergétique de ses clients

Capture metro EDEDévoilé au Sirha, le partenariat entre Metro et la société Economie d'Energie SAS, spécialisée dans l’accompagnement des professionnels dans leurs projets d’économie d’énergie, repose sur  une offre à trois niveaux présentée sur le site internet dédié :  www.programme-prime-energie-metro.fr. Le premier volet  concerne les éco-gestes et  les  bonnes pratiques  recommandées en matière de  cuisson, d'éclairage, de réfrigération, d'utilisations des équipements électriques et électroniques (ordinateur, télévision, cafetière…) et de chauffage, ventilation, et climatisation (CVC).

 

Baptisé «Prime énergie Metro», le second module concerne les travaux d'isolation, de chauffage, de régulation et d'équipement et leur financement. Le grossiste invite ses clients à s'inscrire sur l'interface web afin de savoir si les travaux qu'ils projettent d'engager sont éligibles ou non à la prime énergie.  Son montant  est  versé, sous conditions,  sous forme de bons d’achat Metro, valables dans les entrepôts, après validation du dossier.

(suite…)

25/07/2016

Davigel s’engage à poursuivre l’amélioration de la qualité nutritionnelle de ses produits

Signature accord collectif - ©Pascal XiclunaMin.Agri.FrStéphane Le Foll, Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt et Jacques Déronzier, Président Directeur Général de Davigel, ont signé le mercredi 6 juillet 2016 un accord collectif qui court jusqu’en 2018, dans le cadre du Programme National pour l’Alimentation (PNA). Davigel s'engage à poursuivre l'amélioration de la qualité nutritionnelle de ses produits, par exemple à réduire de 3 % le taux de sucres dans les desserts à sa marque avant fin 2018.

Le fournisseur alimentaire et grossiste s'engage également à améliorer la durabilité des modes de production, de transformation et de distribution. Plusieurs axes de travail ont été définis :

 

  • – Travailler sur la formation et l'information pour favoriser de bonnes habitudes alimentaires et valoriser le patrimoine alimentaire (Davigel s'engage en particulier à former tous ses salariés à la nutrition jusqu'à fin 2018 et à participer à la formation des professionnels de la restauration collective) ;

(suite…)

06/07/2016

Brake booste son message Développement durable

Logo_attitudes_responsablesPour le numéro printemps-été de son magazine « Attitudes responsables »  (en téléchargement), Brake a choisi de mettre en avant les fournisseurs et les filières locales. Au sommaire : des interviews de fournisseurs locaux, un dossier sur la gestion des biodéchets au travers d'un exemple d'utilisation de déshydrateurs et d'un autre sur le compostage, un zoom sur les légumineuses et l'économie circulaire.

 

Pour la première fois, Brake publie  un document complet partageant la démarche Développement durable de Brake et les faits marquants 2015. « Nous l'avons construite autour de 4 piliers : donner du sens au goût, mettre les collaborateurs au cœur de nos actions, agir par nature pour l’environnement et s’impliquer auprès des acteurs de notre métier » explique Claire Iffenecker, responsable développement durable de la marque.  

 

Côté actu, le grossiste annonce le lancement d'une filière viande née élevée abattue dans le Sud-Ouest et la signature le 28 juin d'un partenariat avec Restau'Co (réseau des cuisines collectives en auto-gestion) pour le déploiement du référentiel « Mon restau responsable » lors de la séance de garantie du restaurant inter-administratif de Lyon.

23/05/2016

Le rapport Développement durable « bilan 2015 et perspectives » de Transgourmet est en ligne

Transgourmet dev-durableTransgourmet France, grossiste et  distributeur de produits alimentaires auprès des professionnels de la RHF, publie en ligne son rapport Développement durable «bilan 2015 et perspectives». Le document est construit autour des lignes directrices de la norme ISO 26000 : gouvernance, droits de l’Homme, relations et conditions de travail, environnement, loyauté des pratiques, protection du client et consommation responsable, communauté et développement local. Pour chacun des items, l'enseigne récapitule dans un tableau sa  démarche en présentant les réalisations de l’entreprise en 2015 et leur niveau d’avancement : initié, en progrès, avancé, atteint en chantier. Les objectifs à horizon 2020 sont exposés.

 

Par exemple,  le ratio quantité de CO2  par tonne de  produits livrés  qui  s'établit à 123,2 kg/t en 2015 devrait passer à 95,1 kg/ t en 2023.

 

« Le bilan Développement Durable devient un marqueur concret d’une politique volontariste dont les objectifs majeurs sont de promouvoir une consommation responsable, réduire l’impact environnemental de notre activité, et s’assurer de la sécurité et du bien-être de nos collaborateurs » souligne l'enseigne dans un communiqué de presse.

 

Télécharger le document

21/04/2016

L’ensemble du réseau Transgourmet certifié Qualicert

Qualicert_DefDepuis février dernier, le site de Valenton (94) de Transgourmet est certifié Qualicert. Désormais, c'est donc tout le réseau du grossiste (15 sites) qui certifié pour sa qualité de services sur le référentiel « Distribution de produits alimentaires et non alimentaires destinés à la Restauration Hors Domicile et à la Boulangerie-Pâtisserie ».

 

A travers cette démarche volontaire de certification de services initiée en 1998, le groupe Transgourmet s’est engagé à sécuriser et à améliorer en permanence chaque maillon de sa chaîne de services, de la prise de commande à la livraison.

 

Cet engagement porte sur un référentiel de 19 points déclinés en 3 thèmes principaux pour garantir un service performant : «aider chaque client à faire le meilleur choix, apporter un service logistique sur mesure, mettre la satisfaction client au cœur de l’action».

17/02/2016

Pronatura s’installe dans le nouveau pavillon bio du MIN de Rungis

Le pavillon bio sera inauguré courant février.

 

Photo@Restauration21.frSur quelques 1 800 m2, le carreau occupé par Pronatura dans le nouveau pavillon bio (D6) est l'un des plus importants en fruits et légumes du MIN de Rungis. 160 produits y sont proposés au quotidien, soit une offre de 350 références à l'année. Après 2 mois d'installation, le grossiste bio note déjà un léger frémissement de ses ventes, en particulier à destination de la restauration commerciale.

 

« On ouvre 4 à 6 comptes restaurateurs par semaine, se réjouit le directeur du site Aziz Dourar, on sent un vrai changement de mentalité dans la restauration. Pour un établissement, utiliser des produits bio permet de valoriser la carte, ce qui génère un bénéfice financier ou d'image».

 

Bientôt une marque dédiée à la restauration

 

(suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires