41 articles publiés dans la catégorie "Hôtellerie"

23/11/2018

L’Umih s’engage pour le recyclage des savons d’hôtel

KarimKHAN DévDurableUMIH  PaulineGRUMEL DirectriceUNISOAP  Roland HEGUY PrésidentConfédéralUMIH_211118

Karim Khan, président de la commission DD de l'Umih, Pauline Grumel , directrice d’Unisoap et Roland Héguy, président confédéral de l’Umih. ©Umih

Pour inciter ses hôteliers adhérents au recyclage des savons d'hôtel, l'Umih (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) s'engage dans un partenariat avec l'Unisoap, la première association française à recycler ces produits à des fins humanitaires. Elle collecte les savons usagés des hôtels, les recycle dans un Esat (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) et se charge de leur distribution auprès des personnes dans le besoin via des associations partenaires, en France et à l'étranger.

 

Depuis le lancement de la collecte en mars dernier, Unisoap, a déjà récolté 800 kg de savons usagés qui vont être nettoyés.  L'association lance  une campagne de crowdfunding le 3 décembre pour financer ses machines et ainsi distribuer les premiers savons recyclés en 2019. La collecte étant gratuite, les hôteliers sont invités à effectuer un don financier (défiscalisé à hauteur de 60 % de la somme) pour soutenir l'initiative.

 

 

(suite…)

13/09/2018

L’UMIH met à jour ses guides contre le gaspillage

Guide antigaspillage hôtellerieL’Umih (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) a mis à jour ses deux guides anti-gaspillage alimentaire. Le premier  « Vaincre le gaspillage, améliorer la performance de son restaurant » s'adresse aux restaurateurs, élaboré grâce aux contributions de 400 chefs. Destiné aux hôteliers, « Vaincre le gaspillage, améliorer son impact environnemental et la performance de son entreprise » propose des pistes simples pour réduire l'impact carbone d'une nuitée.

Téléchargeables, ces deux documents  constituent de véritables modes d’emplois pour optimiser leurs consommations d’eau et d’énergie mais également pour réduire leur production de déchets et lutter contre le gaspillage alimentaire.

Présidée par Karim Khan (Umih Bretagne) la Commission développement durable, pilote les actions de sensibilisation avec comme objectif de promouvoir le développement durable comme levier de performance et de création de valeur pour les entreprises du secteur. Le syndicat propose depuis cet été une formation contre le gaspillage alimentaire afin de permettre aux restaurateurs de  :

– connaître précisément la provenance de ses déchets alimentaires, du gaspillage alimentaire et des coûts associés ;

 - identifier les actions de réduction des déchets et de réduction de coûts réalisables dans son établissement ;

 - mettre en place un plan de mesure, de suivi et de communication autour de ce projet de réduction de coûts et de déchets.

 

24/04/2018

Une nouvelle gamme de linge éco-responsable chez AccorHotels

Accor nouvelle gamme lingeAccorHotels va déployer d’ici à 2021, une nouvelle gamme de linge de lit et de toilette non blanchi chimiquement dans ses hôtels milieu de gamme et économiques en Europe, Novotel, Mercure, ibis, ibis Styles et ibis Budget. Utilisés depuis plus d'un an dans les enseignes du groupe au Royaume Uni, ces draps de bain, serviettes de toilette, tapis de bain, peignoirs, housses de couette, draps plats et taies d'oreiller de couleur écrue, seront introduites dans les hôtels français et européens de manière progressive, au fur et à mesure du renouvellement des contrats avec les blanchisseurs, généralement conclus pour une période de 3 ans. A terme,  266 000 chambres sur 2 416 hôtels répartis dans 40 pays sont concernés par le programme « Natural is the new white !», en français :  « le naturel, c’est le nouveau blanc ».

 

(suite…)

05/12/2017

AccorHotels lance une plateforme de financement pour soutenir l’agroforesterie

© Pur ProjetDans le cadre de son programme Plant For the Planet, AccorHotels a lancé accorhotels.purprojet.shop, une plateforme en ligne permettant aux internautes de financer des projets d’agroforesterie dans les pays où le groupe est présent. Co-construit avec Pur Projet, ce site a pour objectif de sensibiliser et d’associer le plus grand nombre, au-delà de la clientèle hébergée dans les hôtels, à la transition agro-écologique.

 

5 projets de plantation ont été sélectionnés dans 5 pays différents : France, Roumanie, Sénégal, Indonésie, Pérou. Les internautes peuvent choisir de planter un ou plusieurs arbres (frêne, avocatier, eucalyptus, manguier, baobab, chêne, bouleau, arbres fruitiers par exemple), en leur nom ou celui d’un proche. Le prix varie entre 3 et 10 euros par arbre selon l’espèce et le pays. L'acheteur reçoit un certificat de plantation nominatif, indiquant l’essence de l’arbre, sa localisation, ainsi que le nom de l’agriculteur bénéficiant de cette plantation sur son exploitation.

 

(suite…)

04/10/2017

Un partenariat entre l’Umih, l’Ademe et Afnor Certification pour promouvoir l’Ecolabel européen « Hébergement Touristique »

Ecolabel européenL’Umih (Union des Métiers et des industries de l’Hôtellerie), l’Ademe et Afnor Certification ont signé cet été une convention de partenariat pour promouvoir les démarches durables auprès des établissements hôteliers et restaurateurs en s’appuyant sur l’Ecolabel Européen « Hébergement Touristique ». « En adoptant des pratiques plus écologiques, en obtenant l’Ecolabel européen, les entreprises maîtrisent leurs charges d’exploitation, répondent aux attentes des clients et sont ainsi en phase avec les nouvelles responsabilités sociétales », souligne Roland Héguy, président confédéral de l’Umih. Délivré par Afnor Certification, l’Ecolabel européen est le seul label écologique officiel européen utilisable dans tous les pays membres de l'Union Européenne.

 

(suite…)

22/09/2017

Un potager aéroponique urbain sur le toit du Mercure Paris Boulogne

Potager Mercure Paris Boulogne Image 2Le Mercure Paris Boulogne (AccorHotels) accueille sur son toit une ferme urbaine verticale de plus de 350 m2, mise en oeuvre et exploitée par la start up Agripolis, spécialisée dans l’agriculture urbaine en aéroponie.  216 colonnes en PVC suspendues à une structure en bambou  ont été  déployées sur le toit de faible portance. Chacune d'elle compte 52 trous dans lesquels sont placés les plants. Cultivés en hors sol, sans terre,  sans aucun aux engrais chimiques et pesticides, ils sont nourris en  eau et nutriments bio  en circuit fermé, nécessitant 10 fois moins d’eau qu’en agriculture conventionnelle. Une trentaine de variétés – salades, blettes, tomates, herbes aromatiques, fruits rouges… – ont été plantées en mars dernier, lors du lancement du test. Les premiers résultats sont étonnants. « Nous avons découvert le potentiel du dispositif au cours de l'été, explique Philippe Marchand (à gauche sur la photo), le directeur de l'hôtel, nous arrivons maintenant à 30 kg de tomates produites par semaine ».

 

 

(suite…)

07/04/2017

Jo&Joe Paris : un premier hôtel bas carbone pour AccorHotels

Jo&Joegentilly_AccorHotels annonce  l’ouverture du chantier du premier hôtel labellisé « Bâtiment Bas Carbone », sous l’enseigne Jo&Joe, rue Paul Vaillant Couturier à Gentilly (94), en septembre prochain. Le label BBCA atteste de la mise en œuvre de démarches  limitant les émissions de gaz à effet de serre et l’empreinte carbone de la construction et de la vie du bâtiment.

 

La superstructure du bâtiment sera en bois lamellé collé. Dans un communiqué de presse, l'hôtelier explique que, pour sa branche immobilière HotelInvest, cette réalisation constitue l'occasion «d’adapter et de mettre en œuvre des processus de construction qui démontreront que la transition énergétique est une réalité accessible aujourd’hui ».

 

 «Nouveau concept d’hospitalité» selon  l'opérateur français, cette nouvelle marque « associe le meilleur de la location privée, de l’hôtellerie et de l’auberge de jeunesse». La première «open house» parisienne ouvrira au second semestre 2018 sur 6 000m². Elle proposera 569 lits, un bar, un restaurant, un jardin intérieur et des terrasses végétalisées. Le  lieu sera conçu autour d’espaces communicants et ouverts sur l’extérieur afin d'encourager la mobilité et l’échange entre les «tripsters» (voyageurs) et les «townsters »(habitants du quartier).

 

(suite…)

16/03/2017

Hôtellerie : Coup d’envoi de l’affichage environnemental au Salon mondial du tourisme

Screenshot1-winggy@2x - Copie2017, année du tourisme durable. Année également du déploiement de l'affichage environnemental en hôtellerie. Le coup d'envoi a été donné le 16 mars, par l'Ademe et les syndicats patronaux hôteliers, dans le cadre du Salon mondial du Tourisme. Cent hôtels, indépendants et chainés, sont concernés dans un premier temps, sur la base du volontariat.

 

Pour lutter contre le greenwashing, la loi sur la transition énergétique et la croissance verte stipule que les acteurs qui communiquent sur un quelconque aspect environnemental de leurs  produits (allégation environnementale) doivent mettre à  la disposition des consommateurs l’ensemble de « leurs principales caractéristiques environnementales ». Les hôteliers qui souhaitent communiquer sur leur démarche environnementale disposent désormais d'une étiquette qui indique à leurs clients l'impact d'une nuitée sur l'environnement au travers de 4 indicateurs : impact sur le climat, la consommation d'eau, la consommation de produits non renouvelables et la part des produits bio et éco-labellisés contenus dans la prestation. Tous ces impacts sont exprimés en une note allant de A (très bien) à E.

 

 

(suite…)

21/11/2016

COP22 – Dix hôtels marocains s’engagent dans l’affichage environnemental

Logo-COP22Alors que la COP22 s'est achevée le 18 novembre dernier à Marrakech dans un contexte assombri par la récente élection du climatosceptique Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, plusieurs professionnels marocains de la restauration et de l'hôtellerie ont décidé d'inscrire leurs activités dans une perspective durable. Dix hôtels (1) se sont engagés dans un dispositif d’affichage environnemental. Ils ont répondu à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par le Ministère ont été accompagnés par la société Betterfly Tourisme (anciennement Evéa Tourisme), mandatée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Les participants ont reçu un « certificat de participation à la mise en place d’un dispositif évaluant les performances environnementales des établissements d’hébergement touristique au Maroc ». Un plan d’action individuel de réduction d’impact et des coûts associés va leur être sera également proposé afin de mettre en œuvre des actions d’amélioration à court et moyen terme.

 

 

(suite…)

31/10/2016

EQUIPHOTEL 2016 – Comment inscrire la chambre du futur dans une démarche Développement durable ?

Baptisée « O R I G I N E », développée par Laurent Delporte et réalisée par Réda Amalou et Stéphanie Ledoux de l’agence AW2, la chambre d'hôtel et sa salle de bain intégreront les critères de développement durable et les innovations technologiques préfigurant l'hôtellerie de demain. Le prototype sera présenté au salon EquipHotel, du 6 au 11 novembre prochains, Pavillon 7.1, Porte de Versailles à Paris. Laurent Delporte en dévoile les grandes lignes.

 

Laurent  DelporteRestauration21 –  Comment inscrire la chambre du futur dans une démarche responsable  ?

 

Laurent Delporte – Offrir le meilleur ou tout simplement quelque chose de qualité dans l’hôtellerie nécessite d’assurer la pérennité des éléments que nous offre la nature. Cela fonctionne dans tous les domaines, l’architecture, la décoration, la restauration, etc.. Si tel bois est précieux pour la réalisation d’un meuble, il faut savoir le replanter, le protéger et faire en sorte qu’il perdure pour les générations futures. Dans la restauration, si tel légume ou animal est sain, il faut faire en sorte de maintenir le même niveau de qualité dans la production dans la durée. L’hôtellerie s’est développé dans le monde entier et , si elle souhaite perdurer, elle doit se penser dans une approche environnementale. La chambre touche à de nombreux aspects du développement durable. Il y a aussi le côté RSE, pour faciliter le travail des collaborateurs dans la gestion de la chambre. Tout ce qui peut être fait pour réduire la pénibilité au travail liée au nettoyage de la chambre est important. En mettant des tablettes près du lit posées au mur au lieu d’une table de nuit posée sur le sol, cela facilite le travail de la femme de chambre.

(suite…)

1 2 3 5

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires